éditorial • crowdfunding • direction artistique
Les dates clés
2020  • Premiers échanges et développement de l'idée. 
Mai 2021 • Publication du site internet.
Juin 2021 Envoi du numéro zéro et de la première newsletter.
Septembre 2021 Lancement de la campagne de financement participatif. 
Janvier 2022 Envoi de la première Lettre de La Disparition.
La lettre n°1, janvier 2022
Accompagner les créateurs d’un média papier audacieux et singulier

La Disparition est un média épistolaire indépendant qui chronique les disparitions en cours dans notre société, qu’elles soient souhaitables ou regrettables. Média politique, La Disparition s’intéresse aux histoires collectives, aux récits de long court et à la construction d’un monde plus juste, plus doux, plus solidaire. La Disparition prend la forme d’une  lettre qui arrive chez ses lecteurs et ses lectrices tous les quinze jours, accompagnée par une newsletter (mail) bimensuelle.
Inventer un média sur la disparition et penser le monde de demain
Lorsque Annabelle Perrin et François de Monès ont sollicité l’équipe de Médianes pour les accompagner dans le développement de leur projet, ils étaient encore dans une phase de réflexion, habités par l’idée que « tout peut disparaître ».
Ensemble, nous avons inventé un média original qui se démarque sur le fond comme la forme, dénonçant les dérives du système actuel, faisant le récit de ce qui disparaît mais aussi contant un monde de demain. Nous voulions créer un média politisé et politisant qui se démarque du reste des médias d’actualité politique, loin des polémiques quotidiennes qui saturent le débat public, et qui renoue avec le papier à l’ère du numérique. 
Partir d’une idée et créer de A à Z un média original 
Présents aux côtés d’Annabelle Perrin et de François de Monès tout au long du processus de création, du passage de  l’idée au projet et à sa matérialisation, nous avons relevé différents défis. L’un des principaux était de trouver une forme en adéquation avec l’esprit de La Disparition, de parvenir à trouver une forme et une temporalité cohérentes avec sa ligne éditoriale, singulière et audacieuse. En créant un média épistolaire, nous souhaitions proposer une forme intimiste, qui prenne le temps du récit et redonne toute sa place aux lettres, à l’écrit et aux styles des auteurs et des autrices qui l’animent.
Accompagner l'équipe au quotidien

L’équipe Médianes a accompagné La Disparition au quotidien à travers les différentes étapes de sa création et de son lancement. 
Au cours de notre collaboration avec Annabelle Perrin et François de Monès, nous avons participé à définir l’offre et la ligne éditoriale de La Disparition. Ensemble, nous avons travaillé sur l’esprit, le ton et le manifeste de ce média. Sa forme originale, nous l’avons conçue dans l’optique de créer un objet particulier et de redonner vie à la pratique épistolaire tombée en désuétude, clin d'œil aux autres disparitions qui peuplent les pages de ce média. 
En parallèle, nous avons élaboré la stratégie marketing de La Disparition, ciblant ses publics et les plaçant au cœur du projet. Nous voulions leur proposer un ensemble cohérent et inédit, une expérience à part entière qui se prolonge au-delà de la lecture, à travers une expérience individuelle et sensible mais aussi le développement d’une communauté de lecteurs et de lectrices. Notre équipe s’est également employée à développer une stratégie de distribution, à contacter des relais médiatiques et à mettre en place une campagne de communication globale pour le lancement de La Disparition.
Sur un plan graphique et technique, l’équipe de Médianes a créé l’identité visuelle de La Disparition, son logo, sa charte graphique, les maquettes du site web comme de la lettre et ses extras.  Les hachures, lignes discontinues, évoquent des parties inachevées ; notre envie principale était de rester très proches de la dactylographie, des tampons encreurs, du papier avion — en somme, garder un lien avec le passé tout en injectant de l'actuel par la typographie et la couleur. Nous avons pu ainsi développer une identité visuelle particulière, un objet singulier, et développer un concept média unique cohérent sur le fond et la forme.
Nous avons accompagné Annabelle Perrin et François de Monès en développant des outils de suivi et de gestion quotidiens concrets (feuille de route, rétro-planning, personae, canvas…) afin d’établir un calendrier, des objectifs chiffrés et d’avoir une visibilité ainsi qu’une stratégie claires sur le long terme. 
Un autre aspect duquel Médianes s’est occupé, tout aussi fondamental que les précédents, est celui du business plan et du financement de La Disparition. Nous avons notamment lancé en septembre 2021 une campagne de financement participatif pour la prévente du premier numéro de La Disparition.
Site web
Nous avons également conçu le graphisme et mis en ligne le site boutique, principal support de présentation et d'abonnement.
Résultats 

La newsletter de La Disparition compte actuellement 5 000 abonnés. L’objectif financier de leur campagne de financement participatif a été atteint en sept jours sur la plateforme KissKissBankBank, et la première lettre a été envoyée en janvier 2022 à plus de 1400 abonné